Pourquoi ouvrir un perp ?

Pourquoi ouvrir un perp

Le PERP est un produit financier qui attire de plus en plus de Français actuellement. Toutefois, malgré sa popularité, beaucoup se demandent encore s’ils doivent ouvrir un PERP ou choisir un autre moyen d’épargner et de défiscaliser. Si vous faites partie de ces personnes qui hésitent, découvrez dans cet article tous les renseignements dont vous avez besoin pour prendre votre décision.

Qu’est-ce que le PERP ?

Le PERP ou plan d’épargne retraite populaire a été créé en 2003. C’est la loi Fillon qui est à l’origine de ce contrat d’assurance individuel et facultatif. Le principe de fonctionnement du PERP est simple. Le souscripteur verse de l’argent sur son PERP jusqu’à l’âge de sa retraite. Son capital sera alors bloqué jusqu’à cet âge. Ce n’est qu’à cette date, laquelle sera stipulée dans le contrat, que le souscripteur pourra bénéficier de son capital accumulé sous forme de rentes viagères. Celles-ci seront versées jusqu’au décès du souscripteur.

Les avantages et les inconvénients du PERP

Avant d’ouvrir ou non un PERP, il est important de déterminer tous ses avantages ainsi que ses inconvénients. Parmi les avantages du PERP, il y a la déductibilité des revenus imposables concernant les sommes versées au capital.  Il y a aussi un avantage fiscal important, surtout pour les contribuables qui sont fortement imposés. En effet, plus la tranche imposable est élevée, et plus la réduction d’impôt sera importante. L’autre avantage du PERP est qu’il n’est soumis à aucun plafond de dépôt. En même temps, les souscripteurs peuvent bénéficier d’un complément conséquent de retraite de vie.

En revanche, il y a aussi certains inconvénients qui méritent d’être mentionnés. Par exemple, les fonds versés ne seront pas disponibles au gré du souscripteur. En effet, le capital sera bloqué jusqu’à l’âge de la retraite. La rente viagère proposée à la fin du contrat sera également imposable au même titre que la retraite. Et enfin, le montant de la rente n’est pas défini, voir incertain. La rentabilité s’évalue habituellement au versement de la première rente. Et l’autre critère perçu comme inconvénient du PERP est le fait que cela soit un placement de longue durée. Pour bénéficier du fruit de ses versements, le souscripteur doit attendre 40 ans, surtout s’il a souscrit à son PERP en étant encore jeune.

Qui peut bénéficier du PERP ?

Qui peut bénéficier du PERPTout le monde peut bénéficier du PERP. Qu’il s’agisse d’un salarié, d’un fonctionnaire, d’une profession libérale, d’un commerçant…, tous les Français peuvent accéder au PERP. Généralement, beaucoup d’organismes proposent cette option. Toutefois, il faut savoir que des conditions sont imposées par chacun d’entre eux. Habituellement, au-delà de 65 ans, les organismes PERP refusent une souscription.

Aussi, avant de prendre votre décision, évaluez toutes ces informations. Sachez également que le PERP est un produit qui n’est pas gratuit. En revanche, les frais ne sont pas très élevés. En effet, pour les frais d’entrée, ceux-ci seront prélevés à chaque versement et se situent entre 0% et 5%. Les frais de gestion se prélèvent sur le montant du capital investi et sont compris entre 0,7% et 1%. Et enfin, les frais d’arrérage se situent entre 0% et 4% du versement de la rente.

Laisser un commentaire