Blog

Actuellement, la défiscalisation, séduisant de plus en plus certains contribuables français, présente des nombreux atouts, comme la réduction d’impôts, la perception d’un revenu supplémentaire, ou encore la constitution d’un patrimoine immobilier. Mais, bien entendu, pour une défiscalisation réussite, il convient de bien saisir la procédure à suivre.    Démarche préliminaire Comme tout engagement décisif, avant de se lancer, il est nécessaire de faire une auto-évaluation. En effet, pour bien réussir sa défiscalisation, l’investisseur doit, tout d’abord identifier ses : besoins : il faut savoir, que le but final de l’investissement est d’utiliser ses impôts pour obtenir, entre autres, un patrimoine, ou des revenus complémentaires, ainsi, la défiscalisation n’est qu’un objectif intermédiaire ; ressources : le montant de l’investissement doit être défini en fonction de la somme d’impôt à défiscaliser, de la capacité d’endettement, et d’épargne mensuelle. À partir de cette évaluation, l’investisseur a la possibilité de fixer sur son choix, concernant les…

Lire la suite

Il fut un temps où l’investissement en loi Malraux n’intéresse que ceux qui ont une capacité financière élevée. Désormais, il est à la portée de tous les investisseurs. En effet, le champ d’éligibilité s’est agrandi. Il est donc possible d’investir dans un bien immobilier ancien de toutes tailles sous un prix abordable. Nombreux sont les avantages issus de l’investissement locatif selon la loi Malraux. Ils se résument par le contenu ci-après : Un investissement locatif favorable La loi Malraux ne s’opère que dans les lieux historiques de France. Ainsi, le bien éligible doit s’ériger dans un secteur sauvegardé, dans un quartier ancien dégradé, dans un site patrimonial remarquable ou encore dans le plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine. Autrement dit, dans les centres-villes et les quartiers les plus recherchés. À cet effet, la demande locative sera plus élevée. Vous pouvez trouver des locataires avant même que le délai de 12 mois…

Lire la suite

L’investissement dans la pierre locative est une des solutions préférées, de certains contribuables, pour essayer de réduire ses impôts. Pour ce faire, ils se servent des dispositifs de défiscalisation locative, comme la loi Pinel. Ce dernier se base sur l’acquisition des biens neufs, ou en état de VEFA. Et pour bénéficier de ces avantages fiscaux, la déclaration de l’investissement s’impose. Mais quelle est la démarche, à suivre, pour y parvenir, en particulier, un bien VEFA, en loi Pinel ? La VEFA, c’est quoi ? La VEFA, appelée « vente en état futur d’achèvement », est une vente sur un plan. Ainsi, comme son nom l’indique, du côté de l’acquéreur, il s’agit d’un achat d’un bien immobilier neuf, dont la construction n’est pas encore achevée. Ce système exige un contrat qui lie le promoteur et l’acquéreur. C’est ce contrat qui garantit l’achèvement du programme immobilier, pour lequel ce dernier s’est engagé à acheter un logement…

Lire la suite

Actuellement, l’investissement en nue-propriété est fortement apprécié par certains investisseurs. En effet, le marché secondaire de ce type de bien est tendu, où de nombreux investisseurs souhaitent acquérir des biens immobiliers construits et avec durée de démembrement réduite. Cette situation incite d’autres nus-propriétaires à vendre ses biens. Mais quelles sont vraiment les raisons qui les poussent à agir ainsi ? Pour transfert du capital La vente d’un bien, en ce régime, engendre, tout simplement, la réception d’un capital immédiat et disponible. Ce capital perçu pourra se diriger vers une dépense, ou un réinvestissement, ayant, par exemple, une fiscalité plus adaptée et plus souple. D’ailleurs, la vente en nue-propriété permet au vendeur de percevoir le montant de la transaction, tout en continuant à jouir de son bien. Pour des raisons familiales Lors d’un divorce ou d’une séparation, par exemple, l’investissement doit être revendu. Cela, c’est pour faciliter la séparation patrimoniale dans la…

Lire la suite

14/14
fdgfgfdg dgsd